Les Pôles > Pôle Soutien Familial

SAPSAD
Accueil, Protection, Soutien et Accompagnement à Domicile

Equipe de direction

Directeur

Alain CHARLES

Directrice adjointe

Naïma EL HADOUCHI


Contact

783 avenue Jean-Henri Fabre
84200 Carpentras
Tél. 04 32 81 91 82 - Fax 04 32 81 01 65
Mail : sapsad@advsea84.asso.fr

Cadre juridique

Autorisation : Conseil départemental 
Capacité : 18 places
Public Mixte : 0-18 ans

Implantation/Antennes

Le service est situé dans un petit pavillon au 783 avenue Jean-Henri Fabre à Carpentras (sortie de Carpentras côté pôle santé) qui se compose de :

  • en rez-de-chaussée : accueil, bureau de confidentialité, toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite, cuisine, salle de réunion, chaufferie,
  • à l’étage : 3 bureaux, salle de bain et toilettes,
  • un terrain avec jardin clos,
  • un grand parking et une place parking pour les personnes à mobilité réduite.

Les locaux sont desservis par une ligne de bus

783 avenue Jean-Henri Fabre
84200 Carpentras

Mission et types de prises en charge

Les missions du SAPSAD sont définies par le code de l’Action sociale et des familles (CASF) et s’inscrivent dans le cadre de la Protection de l’enfance, en lien avec les orientations départementales de Vaucluse définies dans le schéma de protection de l’’Enfance.

Le SAPSAD est un service social doté d’une personnalité morale propre, prenant en charge des mineurs de moins de vingt et un ans relevant de l’article L 222-5 alinéas 1 et 3 du CASF.

L’établissement est ouvert 365 jours par ans et dispose de 18 places.
Les locaux du SAPSAD sont nécessairement implantés dans une zone géographique assurant une proximité du pôle technique d’intervention et de la résidence des accueillants familiaux avec la zone géographique de résidence des familles.
Il couvre les besoins recensés sur le territoire de Carpentras.

Type de prise en charge

Il s’agit d’une modalité alternative au placement en structure où l’enfant est confié par décision du juge des enfants aux parents.

Par projet contractualisé avec les parents ou par décision de justice, ou en cas d’urgence l’enfant peut être éloigné du domicile en étant confié à une famille d’accueil du service.

Axes de travail du projet de service

L’intervention auprès de l’enfant

Dans le travail direct avec l’enfant les temps d’entretien et d’accompagnement concret, d’activités partagées peuvent être, selon l’âge plus étroitement liés, plus entremêlés.
Si les axes de travail peuvent changer d’un enfant à l’autre, certains champs d’intervention restent systématiques :

  • La protection : il s’agit de veiller à la sécurité de l’enfant qu’elle soit physique ou morale, de vérifier ses conditions de vie, de santé, de lui apprendre à se protéger, à prendre soin de lui même.
  • La question de la place de l’enfant dans sa famille (restreinte ou élargie) : l’histoire familiale, la recherche de clarification des places et fonctions de chacun, l’évaluation de la capacité à se séparer.
  • L’évolution personnelle de l’enfant : c’est un soutien à une recherche d’épanouissement personnel, de développement physique, affectif, psychique. L’objectif est de développer sa capacité à se projeter dans l’avenir à la fois comme membre du groupe familial et comme personne autonome ; ceci en tenant compte de ses éventuelles difficultés.
  • Investissement de la scolarité ou de l’insertion professionnelle : c’est un soutien à l’assiduité, à l’investissement, une possibilité de réflexion sur les questions d’orientation, de mise en place de soutien, etc.
  • La socialisation : c’est un soutien dans la réflexion sur le respect de soi, de l’autre, une prise en compte des règles et de la loi. Ce travail s’appuie sur la famille, l’école mais aussi sur les loisirs et les relations sociales diverses (relations amicales, réseaux) au travers d’activités extérieures régulières ou exceptionnelles (colonies, voyages scolaires par exemple).

L’intervention auprès de la famille

L’accompagnement comme soutien à la fonction parentale.

Selon les besoins, l’âge de l’enfant, le travailleur social peut accompagner les parents dans des domaines différents : scolarité (rencontres communes avec les enseignants, soutien scolaire), loisirs, santé, etc.

L’accompagnement comme soutien personnel

Le travailleur social peut au travers de démarches communes favoriser une meilleure ouverture vers l’extérieur, vers la constitution de réseaux, l’organisation de loisirs mais aussi dans les domaines du soin, de dossiers administratifs, d’insertion professionnelle etc.

Partagez

Mise à jour :mardi 17 avril 2018 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0